Le métier d'économiste

L'économiste, une vision globale de la finance de marché

L'activité de l'Economiste

Le métier de l'économiste rejoint celui de l'analyste financier, même s'il n'en a pas la dimension. Comme l'analyste financier, il a fait des études poussées en commerce, économie, et sait analyser l'actualité, la géopolitique et l'environnement global des sociétés. Mais l'analyste financier est spécialisé dans un domaine, un secteur...l'économiste a une vision macroéconomique de l'environnement, sa spécialisation se définit par une zone géographique, un marché (marchés financiers, marché du travail...). Il a donc une vision beaucoup plus globale, et essaye de l'utiliser pour prévoir l'évolution des statistiques qu'il suit (croissance, chômage...) et leur impact sur les marchés financiers.

L'économiste peut travailler pour un gouvernement ou une organisation internationale telle que le FMI - c'est son rôle le plus connu - mais il peut également être au service d'une banque ou d'un hedge funds, du moment que l'organisme travaille sur des marchés à grande échelle. L'économiste, à l'instar de l'analyste financier, va délivrer ses prévisions basées sur son analyse des différents indicateurs économiques. Ces prévisions seront transmises aux traders, sales, présidence de l'entreprise...selon la structure.

Formation et rémunération de l'Economiste

L'économiste a bien entendu une formation fondée sur l'économie : économétrie, modélisation macroéconomique, ingénierie économique... Suivant son poste il aura besoin de compétences supplémentaires. S'il travaille dans une banque ou un hedge funds, une véritable formation en finance de marché suivi d'un stage concret est nécessaire pour passer la barrière du recrutement. La formation du CIT suffit amplement comme complément à un parcours en économie, et donne au futur économiste un réseau de banques et d'organismes où tenter sa chance.

La rémunération d'un économiste travaillant dans une banque ou un hedge funds est élevée du fait de la précision de son analyse et de l'importance de son jugement. Il gagne 35 000 € annuels en moyenne à l'embauche, et au moins 60 000 € après 3 années d'expérience. Cette rémunération dépend de la renommée de l'économiste, parfois considéré comme un expert absolu qui est réclamé par toutes les grandes banques.

Rejoignez la communauté du CIT Blog !

La Russie a connu depuis début décembre la plus grande crise monétaire et économique de ce siècle. La chute du rouble brutale rappelle des souvenirs de la fin de la guerre froide.

Demandez à n’importe quel trader, qu’il soit employé par une banque, professionnel en Bourse ou amateur réalisant ses trades à domicile et il vous le dira : le métier n’est pas de tout repos.

Yahoo, mort et enterré ? Au début des années 2010, il est vrai que la situation n’était pas brillante pour la firme californienne.

Sésame, ouvre-toi ! Et après avoir tué les 40 voleurs et vengé la mort de son frère, Ali Baba vécut heureux entouré de sa famille, jouissant de la propriété de l’énorme trésor dont il était le seul à connaître l’existence.

C’est une grande première sur les marchés financiers, et elle fait du bruit : le cours moyen du baril de Brent brut sur 5 ans est désormais exprimé sur 3 chiffres.

RESSOURCES

 
Publications et ressources pédagogiques de la formation trader du CIT

En savoir plus

TRADING

Formation théorique et pratique réelle de trading en salle de marché

En savoir plus

ACADEMIQUE

Formation sanctionnée par un diplôme, tremplin pour une carrière de trader

En savoir plus

RECHERCHE

Innovation et recherche en finance, au service de la formation de trader du CIT

En savoir plus
Haut de page